Un rapport de l’Inspection Générale de l’Environnement (IGE) et du Conseil général des ponts et chaussées montre que le fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM) ou « fonds Barnier » a été détourné de son rôle initiale et utilisé pour de plus en plus de projetset se retrouve aujourd’hui déséquilibré et mal compris.

Lire la suite (réservé aux abonnés)