Si les éruptions solaires perturbent parfois les systèmes GPS ou les réseaux électriques, une étude publiée récemment dans la revue Nature impute au Soleil une autre responsabilité : celle des séismes terrestres.

Lire la suite (réservé aux abonnés)