Des scientifiques de l'Université de la Colombie-Britannique estiment qu'un certain nombre de centrales nucléaires indiennes et pakistanaises pourraient être gravement endommagées si un fort tremblement de terre suivi d'un tsunami touchait la région comme cela s'est déjà produit dans le passé.

Lire la suite (réservé aux abonnés)