La montée du niveau de la mer rend l'hypothèse d'une crue majeur à Londres plus que crédible. Comme l’expliquait lors d’une conférence le professeur David Vaughan, membre de l’Étude britannique de l’Antarctique, « la barrière de la Tamise a été bâtie pour résister à un niveau de protection qui ne serait dépassé qu’une fois tous les mille ans.

Lire la suite (réservé aux abonnés)