L’Indianocéanie est aujourd’hui la troisième région du monde la plus touchée par ces catastrophes ce qui constitue un frein à son développement et à sa croissance. Après trois années d’activités, la COI souhaitait donc présenter les résultats obtenus grâce au soutien financier de l’Agence française de développement (AFD).

Lire la suite (réservé aux abonnés)