Veille gestion des risques monde
Dernière mise à jour : le 21/05/2022 à 10:39

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Veille gestion des risque monde

Toutes les actualités de la gestion des risques naturels dans le monde publiées depuis le 01/01/01 :

Les articles de cette rubrique peuvent vous être fourni sous forme d'une veille personnalisée par email ou par flux RSS.

 


 

Lire la suite...Une étude publiée en ligne sur le site de Nature Physics, suggère que l'évolution de l'intensité des ouragans sera très difficile à prédire. Les chercheurs du Centre de Recherche en Mathématiques (CRM) et du Département de Physique de l'Université Autonome de Barcelone ont analysé...

Le Bangladesh, l’Indonésie, l’Iran et le Pakistan figurent en tête d’un nouveau classement des pays « à risque extrême » de connaître des catastrophes naturelles, classement établi par une société d’évaluation du risque global.

Lire la suite...A la suite des inondations de 2008, la Direction de l’aménagement du territoire (Dat) du Sénégal, a mené une étude dénommée : « Note sur les sites d’inondation de la région de Dakar ». Cette étude offre un panorama de la situation des zones inondées de la capitale non sans proposer des solutions.

Lire la suite...Malgré la petite taille de son territoire, le Liban est exposé à presque tous les risques naturels et technologiques : séismes, tsunamis, orages, incendies de forêts, désertification, sécheresse, inondations, glissements de terrain, ainsi que les accidents chimiques - qui peuvent provoquer incendies et explosions -, la pollution, la propagation d'épidémies et les déplacements internes, que ce soit dû à des catastrophes naturelles ou à des conflits militaires.

Lire la suite...Face au risque sismique, le gouvernement iranien veut encourager quelque cinq millions de personnes à quitter progressivement Téhéran pour réduire l'impact d'un éventuel tremblement de terre.

Lire la suite...Selon une étude publiée hier dans la revue Atmospheric Science Letters, de la Royal Meteorological Society britannique, les sécheresses répétées au Sahel des années 1960 aux années 1990 sont liées à des cycles chauds et froids de l'océan Atlantique nord, qui influencent aussi la puissance des cyclones dans les Caraïbes.

Lire la suite...Un pas de plus vient d'être franchi dans la connaissance du fonctionnement du phénomène EL Nino. En effet, des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires viennent d’identifier un élément essentiel et encore méconnu du déclenchement d’un tel événement : le « dipôle de l’océan Indien »...

Lire la suite...Un pan de colline se détache et glisse sur des centaines de mètres dans un torrent de boue: en Italie, ce spectacle, diffusé en boucle à la télévision, risque de se reproduire souvent pour des raisons géologiques mais aussi à cause du développement urbain anarchique.

Lire la suite...Des scientifiques américains mettent en garde contre le risque d'un nouveau séisme d'importance en Haïti, conséquence du récent tremblement de terre qui a fait près de 200.000 morts et laissé la capitale Port-au-Prince en ruines.

Lire la suite...A la merci de plaques tectoniques instables, la ville indonésienne de Padang ( 900 000 habitants) est assise sur une bombe à retardement. Située près de la faille de Sumatra, elle pourrait être dévastée par un séisme tsunamigène "d'ici trente ans", d'après les spécialistes de l'Observatoire de la Terre à Singapour.