Partager via...

 Le volcan Cumbre Vieja de l’île espagnole de La Palma, dans l’archipel des Canaries, était sous étroite surveillance jeudi en raison d’une activité sismique exceptionnelle et de déplacements de magma observés ces derniers jours, selon les autorités.

Une alerte de vigilance renforcée (niveau 2/4) a été décrétée après une multiplication de petits séismes sous le volcan qui «peut avoir une évolution rapide à court terme», a prévenu le gouvernement régional de l’archipel dans son dernier communiqué mercredi. Ce niveau d’alerte n’implique pas d’évacuations pour le moment sur cette île située au large du Nord-Ouest de l’Afrique.

Depuis samedi, plus de 1000 séismes de basse magnitude (jusqu’à 3,4 sur l’échelle de Richter) ont été enregistrés sous le volcan de Cumbre Vieja, a indiqué l’Institut volcanologique des Canaries (Involcan)dans un communiqué. Une activité liée au déplacement de près de 11 millions de mètres cubes de magma à l’intérieur du volcan, a ajouté l’Institut.

Cet actuel «essaim» de séismes «représente sans aucun doute un changement significatif de l’activité du volcan», notamment car «les tremblements de terre enregistrés sont plus superficiels que ceux des poussées sismiques précédentes», insiste-t-il.

Face au risque d’éruption, la préfecture de l’archipel a sollicité l’emploi du système européen de mesures géo-spatiales Copernicus. La dernière éruption du volcan Cumbre Vieja a eu lieu en 1971.

D’origine volcanique, l’archipel espagnol des Canaries a connu sa dernière éruption en 2011, sous-marine cette fois, au niveau de l’île d’El Hierro. 

L'un des scénarios hypothétiques en cas d'éruption majeure et d'effondrement du volcan Cumbre Vieja est un tsunami majeur qui affecterait toutes les zones côtières baignées par l'océan Atlantique, qui comprend toute la côte du Brésil, du Rio Grande do Sul à Amapá. Par conséquent, les chercheurs portent une attention particulière au volcan Las Palmas.

Dans un ouvrage publié par l'Université fédérale du Paraná, Mauro Gustavo Reese Filho observe que l'océan Atlantique n'est pas réputé pour sa capacité à générer des tsunamis, mais que le volcan actif Cumbre Vieja pourrait être l'agent responsable d'un événement de cette nature dans le Région. Selon le chercheur, l'estimation est qu'une future éruption pourrait déstabiliser le versant de l'île et générer un tsunami qui parcourrait des distances transatlantiques et qui affecterait pratiquement tous les pays bordant l'océan Atlantique.