+ En bref
Dernière mise à jour : le 20/05/2022 à 21:04

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

Dans la nuit du 17 au 18 juin, une dégradation orageuse a touché les régions situées entre le Golfe de Gascogne et la Belgique. Un courant de sud-ouest d'altitude ondule sur la France, avec à sa gauche de l'air frais sur un tiers nord-ouest et à sa droite de l'air très chaud au sud-est et à l'est. Dans ces conditions, les bouffées orageuses alternent avec de relatives accalmies.

Au passage rapide du système orageux, Météo-France a relevé des rafales à 96 km/h à Reignac (Indreet-Loire), 93 km/h à St-Quentin (Aisne), 95 km/h à Esternay (Marne). Des cumuls de pluie de 15 à 30 mm, localement 40 mm ont été relevés sur trois heures, soit l'équivalent d'une à deux semaines de pluie.

Une forte activité électrique a été enregistrée. La carte ci-dessous représente les impacts de foudre détectés par le réseau français opéré par Météorage*. On peut voir deux fronts orageux, l'un du Sud-Ouest au Massif Central, le second des Charentes aux Pays Bas. Le code des couleurs indique l'évolution temporelle avec en violet les premiers impacts du 17 juin à 21h15 et en rouge les derniers impacts du 18 juin à 9h15.

30.000 impacts de foudre ont été enregistrés par Météo France pendant cet épisode orageux intense

Ce phénomène orageux n'est pas exceptionnel pour Météo France. Depuis une dizaine d'années nous sommes habitués à un mois de juin chaud et nous avons perdu l'habitude des intempéries. Par contre, au niveau de l'ensoleillement, la première quinzaine du mois de juin affiche un déficit de 20 à 50%, voire 60% localement, comme en Normandie.

 

Source : Météo France

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde