Partager via...

 Un séisme de magnitude 6,6 s’est produit vendredi au large de la côte ouest de l’île indonésienne de Sumatra (nord-ouest), a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS) alors que ni victimes ni dommages n’ont été signalés.

Le tremblement de terre a été enregistré à 12h30 (8h30 en Suisse) à proximité de l’île de Nias, à environ 250 kilomètres au sud de la ville de Sinabang, capitale de l’île de Simeulue. 

Les secousses ayant été fortes, les habitants ont paniqué, notamment ceux vivant le long du littoral, par crainte d’un tsunami. La secousse, ressentie assez fortement à Padang, la capitale de l’ouest de Sumatra, a été suivie d’une réplique plus faible, là encore sans dommage ni victime.

L’Indonésie est régulièrement confrontée à des tremblements de terre ou des éruptions volcaniques, du fait de sa position sur la «ceinture de feu» du Pacifique, où les plaques tectoniques entrent en collision. En 2018, un séisme d’une magnitude de 7,5 avait provoqué un tsunami qui avait frappé Palu, sur l’île de Sulawesi, entraînant la mort ou la disparition de 4300 personnes.

Mais le pays reste marqué par le tremblement de terre du 26 décembre 2004 d’une magnitude de 9,1 au large des côtes de Sumatra, provoquant un important tsunami qui avait entraîné la mort de 220’000 personnes dans toute la région, pour environ 170’000 pour la seule Indonésie. Il s’agit d’une des catastrophes naturelles les plus meurtrières jamais enregistré.