Dernière mise à jour : le 16/08/2022 à 08:57
icône Logo CatNat s'abonner

 

b_300_200_16777215_00_incendie_Var_160821.jpg Dans un rapport publié ce mercredi, les conseillers de la République proposent 70 mesures censées éviter l’embrasement des forêts. Bien que le réchauffement climatique agit comme un facteur aggravant de ces incendies, les mesures du Sénat se concentrent plutôt sur des solutions à plus petite échelle.

Mise en place en mai 2022, la mission d’information sur « la prévention des mégafeux et la lutte contre l’intensification et l’extension du risque d’incendie » a rendu ses conclusions. Trois mois de travail conjoint entre la commission de l’aménagement du territoire et la commission des affaires économiques du Sénat. Résultat, un rapport qui liste 70 propositions à même de protéger nos forêts et de maintenir nos capacités de lutte contre les incendies « hors normes ».

Le rapport préconise entre autres de revenir sur les 500 suppressions de postes prévues d’ici à 2025 à l’Office national des forêts (ONF) et, au contraire, d’étendre le périmètre d’intervention de cette institution en souffrance qui gère les 11 millions d’hectares de forêts publiques françaises.

Si la stratégie française de surveillance et d’intervention rapide a « fait ses preuves », en divisant par cinq les surfaces annuelles brûlées sur la période 2015-2020 par rapport aux années 1980, « la France doit toutefois se préparer à une évolution défavorable du risque, structurellement causée par le réchauffement climatique et l’augmentation de la biomasse forestière », note le rapport réalisé par six élus du centre et de la droite.

Rappelant la grande efficacité du débroussaillage pour prévenir les feux, réduire leur intensité et préserver les habitations, les sénateurs constatent que cette obligation légale, pour environ trois millions de propriétaires privés, est trop peu appliquée, « souvent moins de 30 % ». Pour y remédier, ils proposent plusieurs leviers : plan de sensibilisation, sanctions pénales renforcées, incitations fiscales ou augmentation de la franchise d’assurance en cas de non-respect.

Le rapport préconise aussi de valoriser le rôle des activités pastorales et agricoles qui, en « créant des discontinuités de végétation, jouent le rôle de pare-feu ». Dans une vision globale, la mission d’information se préoccupe aussi des moyens alloués à la lutte contre les incendies et souhaite la porter à la hauteur du risque en dotant la France de nouveaux moyens aériens. Les sénateurs sollicitent également un renforcement du soutien de l’Etat en faveur des SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) financés en grande partie par les collectivités, notamment pour permettre « l’acquisition de véhicules et leur renouvellement ».

Face à une gestion jugée insuffisante de la forêt privée, qui représente trois quarts de la forêt française, les sénateurs proposent « d’abaisser le seuil d’obligation » de gestion durable pour la forêt privée à 20 hectares, contre 25 à ce jour.

Enfin, après un incendie, les sénateurs souhaitent que l’aide de l’État pour reboiser soit conditionnée « à des choix d’essences et de gestion adaptés au risque incendie (par exemple en maintenant des pare-feux, en expérimentant des corridors de feuillus ou une moindre densité de peuplement) ».

 

 

 

 

Dernières actualités des risques

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 16/08/2022)
  • En France / DOM : 2.114
  • A l’étranger : 17.753
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 16/08/2022)
  • En France / DOM : 30.889
  • A l’étranger : 1.424.495
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 16/08/2022)
  • En France / DOM : 62.445
  • A l’étranger : 3.805.286
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Fil Twitter